MIT Musée international de la marionnette en Catalogne

DAME

Festival international des dames magiques

La tradition des spectacles de magie nous montre que les artistes sont majoritairement des hommes. Bien que de plus en plus de femmes soient les protagonistes de leur propre spectacle de magie, elles sont encore minoritaires.
Nous avons besoin d'un espace où les femmes magiques peuvent montrer leur art à la profession, aux programmeurs et au public qui ignorent son existence. Un lieu magique pour se rencontrer, parler de préoccupations artistiques, faire germer de nouveaux projets et offrir au public une sensibilité particulière et une manière différente de faire de la magie.
Ce festival de renommée mondiale, dirigé par Teia Moner, nominée pour les International Magic Awards d'Argentine et invitée à l'émission télévisée Criss Angel à Las Vegas, est la seule plate-forme où des femmes magiques du monde entier peuvent montrer leur art. . . 
La magie est l'une des professions artistiques avec beaucoup d'inégalités entre les sexes. Les stéréotypes continuent de façonner une vision qui continue de considérer cette profession comme éminemment masculine et sous-estime parfois la capacité d'une femme à s'y engager. L'un des objectifs de ce festival est de rendre la programmation magique égale et que le monde de la magie change les attitudes envers les femmes. Nous voulons amener les professionnels de la magie et le grand public à réfléchir à l'évolution des modes de pensée et d'action. Le manque d'exposition des modèles féminins avec une expérience réussie dans la magie pousse de nombreuses filles talentueuses à abandonner l'idée d'être magicienne. Un autre objectif est d'encourager et de montrer des références motivantes pour que ces filles et ces jeunes réalisent leurs rêves. L'attribution du prix MAGIC LADY OF HONOR qui est décerné à chaque édition, sert à rendre hommage aux femmes courageuses qui, dans des moments plus difficiles, ont tout donné pour la magie et n'ont pas été suffisamment reconnues.
Dama_1

Un peu d'histoire

En 2006, j'ai décidé - Teia Moner - de lancer un festival de femmes qui faisaient de la magie. Je ne pensais pas qu'il y en aurait autant. Huit éditions ont eu lieu à Terrassa et, grâce au soutien du public et de la communauté magique, le rôle de la femme magicienne s'est renforcé, mais la satanée crise est venue. Aucune baguette magique ne pourrait la faire disparaître. Il a récolté nos espoirs et le festival a chômé comme autant de projets personnels et culturels.
Nous étions en pause depuis quatre ans et la situation professionnelle des magiciens vis-à-vis de la magie n'avait toujours pas l'harmonie que nous souhaitions. L'absence d'une plate-forme leur permettant de présenter leurs spectacles et de montrer leur art au monde était évidente. Le DAMA est revenu en force en 2019 à Premià de Dalt. Puis vint la pandémie, un autre arrêt culturel et émotionnel.
Le futur immédiat

Une nouvelle édition du festival est actuellement en cours de développement à Palau-solità i Plegamans en 2023, dirigée par Teia Moner et coordonnée par le MIT.

Vous ne pouvez pas le manquer.

Teia Moner Maga
fr_FR

Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour analyser votre utilisation de notre site Web. Vous pouvez autoriser l'utilisation de tous les cookies en cliquant sur le bouton "Accepter", obtenir plus d'informations ou refuser leur utilisation en cliquant sur le bouton "Rejeter".

Aller au contenu principal